Scénographie et costumes


Costumes :
La compagnie Izidoria a toujours travaillé avec une costumière de métier. Pour les costumes de Bjedug, nous nous sommes inspirées des bustiers traditionnels des peuples du Caucase. Hommes et femmes portent souvent sur la poitrine des bijoux-cartouches que nous avons confectionné avec des petits plombs de cuivres. Comme pour les chaines des esclaves noirs chez les rappeurs, les cartouches des peuples du Caucase sont transformés en fétiches.




Scéno :

la scénographie est constituée de TROIS POLES suivant l'organisation tri-fonctionnelle qu'on retrouve dans la structure d'un village Narte. Un totem symbolisant le village des guerriers, un autre celui des magiciens et le troisième celui des musiciens.

L'espace noir au sol et tout autour laisse apparaître ces trois espaces comme des îlots suspendus dans la nuit. Ils sont tous constitués des même matériaux : peaux de bêtes, poils, plumes, os, écorces, crin de cheval ( que nous avons rapportés du Québec). Ces fourrures sont mêlées de bijoux, de bandelettes et instruments rituels.

La fumée, quand il y en a, est produite naturellement par la sauge. 



 

Configuration des places du village des Nartes :  
1 la grand place, lieu dédié à la parole.  
2 La place des partages, lieu où s'opère la distribution du butin et des razzias.
3 la place des jeux : où se prépare les gloires que vont consacrer les batailles.

Ici le totem du village des Alagatas, la tribu des magiciens




3 familles nartes habitent le village
Elles sont égales et autonomes.
Femmes et hommes, vieillards et enfants, bâtards, tous sont à égalité.

En haut du village : les Nartes Asartagatas 
La tribu des guerriers, les illustres nartes, les héros.
la passion du combat les brûle de sa flamme bleue.

Le milieu du village : les nartes Alagatas, détenteur du zond ou rong ou potion magique. Ce sont les Nartes magiciens, ils ont la connaissance du chaudron , la coupe Uastsamonga, l'intelligence, la ruse, parmis eux les Katzitas, les sorcières..

En bas du village : les Boratas, ce sont les plus nombreux, ils sont agriculteurs et comploteurs, ils gèrent les biens matériels.
 leur chef : Burafarnyg

Les guerriers Asartagatas sont forts, fauchés, ils privilégient la qualité à la quantité.
Les Nartes des 3 familles sont bergers, voleurs de troupeaux, éleveurs..
Les guerriers Asartagatas utilisent très souvent la magie des Asartagatas, surtout depuis que Satana habite chez eux. 

Les Boratas, les agriculteurs organisent les banquets et les grandes beuveries sont rituel religieux par excellence.





Les Nartes offrent d'énormes festins, leur munificence est sans compte et sans limites.
Ils ont la parole habile, leur beauté se réduit à la beauté des armes et à la qualité de leurs montures.
Nous avons choisi de ne pas utiliser les armes : pour nous les armes sont cette parole qui raconte, invoque, va provoquer Dieu. Dans le Caucase, les guerriers allaient s'asseoir en haut des rochers et leur voix étaient visible sous la forme d'un animal ou d'une arme, le plus souvent une hirondelle et une lance.





le récit des nartes du Caucase est hanté par la formule rituelle des commencements : il était 3 fois!


L'idéologie tripartie des indo-européens :
- souveraineté magique et juridique  : les prêtres ou magiciens
- force physique et guerrière : les héros, hommes-épées
-richesse tranquille et féconde : les éleveurs agriculteurs.




Pour les costumes, nous nous sommes inspirées des bustiers traditionnels des peuples du Caucase. Hommes et femmes portent souvent sur la poitrine des bijoux-cartouches que nous avons confectionné avec des petits plombs de cuivres.


Aurélie Cheneau Costumière




  Aurélie Cheneau Costumière pour Bjedug



Aucun commentaire:

Publier un commentaire