Notes de terrain

BJEDUG ! en travail pour le 17 mai 2016 à Grenoble, un voyage dans le Caucase, la turbulence d'une jeunesse constamment à cheval, entretenue par une musique contemporaine mêlant sons archaïques, paroles et récits qui posent ces guerriers dans une munificence sans limite, joyeux débris de la magie antique, enfants terribles dé-fossilisés, qui ont un impact puissant dans nos coeurs car ils nous parlent d'indépendance, d'anarchie, de liberté et de vraie enfance retrouvée.. ( Yôko Higashi / Myriam Pellicane /Cie Izidoria) a tous les peuples indos-iraniens d'europe..photo Ahmed Nagoev





une étrange ressemblance avec un cavalier Ainu d' Hokkaido :





Divers sens pour le mot de Nartes :

- sens positif du démon

- épée plantée dans la terre, le narte est en acier trempé
 l'épée est aussi en bois, en os, elle est aussi plantée dans la terre, dans la mer, dans la coupe, dans le chaudron..


Résidence à Grenoble : ce ne sont pas les montagnes du Caucase mais c'est la beauté au loin.. par Yôko Higashi


Nartes : Islam, Orthodoxie, ancien paganisme, christianisme byzantin, chamanisme eurasiatique, c'est tout ceci à la fois

Le nom de Dieu est le "sans-Dieu" ou le "Non-Dieu" ou le "sans nom"



Yôko Higashi

"Là bas, sur les montagnes du Caucase, un enfant fait de la voltige avec son cheval, il rentre chez lui, en sifflant des airs..."




"nous avons longtemps servi Dieu, qu'il se montre à présent, mesurons nos forces!" les Nartes sont montés vers Dieu, ils ont blasphémé mais Dieu ne bronchait pas : "les Nartes sont nés hors de ma volonté, leur mort leur appartient" ## Bjedug 2016 (la légende des Nartes) 




Extrait d'un récit Narte :
" Soslan aimait le jeu
Il a inventé le jeu de dames.
Il faisait jouer sa main droite contre sa main gauche.
Les Nartes regardaient avec étonnement.

Un jour, Soslan a voulu se distinguer parmi les Nartes.
Il lui est venu de se faire une pelisse avec des peaux humaines. Peaux de crânes, peau de lèvres supérieures, avec les moustaches.
Il n'en parlait à personne mais il s'est mis à tuer des hommes pour leur écorcher le crâne et la lèvre supérieure.
Il a demandé à 3 jeunes filles de lui coudre sa pelisse.
Elles ont pleuré en reconnaissant la peau de leur frères .
Syrdon leur a dit :
"laissez un vide sur la pelisse, dites lui que pour faire les revers du col et des manches, il faudrait le scalp d'or d'Eltagan.

Soslan est allé trouver le narte Eltagan et l'a invité à une partie d'échecs.
Ils sont montés sur la colline.
Soslan a jeté les dés :
un sanglier a bondi.
Eltagan a jeté les siens, 3 lévriers ont déchirés le sanglier.
Eltagan a jeté les dés :
3 colombes se sont envolées.
Soslan a jetés les siens :
3 vautours ont saisi les 3 colombes.
Les maisons des Nartes ont pris feu :
Eltagan n'a pas pu les éteindre avec ses dés.

Soslan a pris son scalp, il a couvert le vide qu'il y avait sur sa pelisse."

Myriam Pellicane



"La fille du Soleil galopait sur la terre sous la forme d'un cerf, sa ramure proliférant en arrière de sa course en spirales d'or! " Bjedug 2016

 
 

" Appuyez moi une échelle aux nuées pour que je monte au ciel!" Batradz enfant cendrillon, illustre Narte


  La faendyr de Yôko ! clic Fred Soria


Syrdon et l'invention de la Faendyr ... une illustration avec l'un de ces instruments... 

 Syrdon Le malin, le grand curieux, celui qui surgit de nulle part et disparait. Syrdon le devin, l''ambigu, le calculateur.
Syrdon si joyeux qu'il balaie les rues de son bonnet.

  L'enfant héros Totyradz pris au piège de la magie par le traite Soslan, qui le tue dans le dos!

 le monument de l'archange Uastirji en Ossétie 





                          La roue descend du ciel pour écraser les Nartes... !


 Casque oiseau


 Les boxeuses Pompeï




 "Dans la grotte, un géant ronflait, couché à terre, il vomissait des charbons ardents qui montaient jusqu'à la paroi et retombaient en une pluie de cendres noires. Gorge étincelante, la fille du Soleil et Mysyrhan, la fille de la lune pleuraient des ruisseaux d'émeraudes et de diamants : chaque nuit, le géant leur suçait le sang..." La légende des Nartes, BJEDUG, Yôko Higashi/Myriam Pellicane, Photo Fred Soria



 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire